Une nouvelle présence – Un appel à aimer
Une invitation à évangéliser

 
En cette période liturgique située entre Ascension et Pentecôte, tels les fils d’une étoffe précieuse, trois thèmes sont proposés à notre attention.
La nouvelle présence de Jésus
S’effaçant devant nos yeux, le Ressuscité se manifeste maintenant au plus profond de nos cœurs.  Ainsi l’Eglise se manifeste comme étant son corps glorieux, mais caché.
« … pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. » Jean 17,26
 
 
 
Un appel à aimer !
Bénéficiant de cette nouvelle présence, nous pouvons incarner les paroles de Jésus proposées dans les chapitres 13 à 17 de Saint-Jean.  Nous pouvons notamment lire :
« Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »
« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » Jean 15,12-13
 
Une invitation à évangéliser
S’appuyant sur la présence amoureuse du Christ en nos cœurs, nous sommes aujourd’hui conviés à évangéliser. C’est-à-dire permettre à l’humanité de communier à l’Eternité de Dieu qui est charité !
« Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » Jean 17,3
 

Abbé Christian TRICOT, votre curé

 

Mais que se passe-t-il à l’Eglise de N.- D. du Rosaire ?

Certains d’entre vous se posent peut-être des questions quant à la nature des travaux en cours dans l’église ND du Rosaire.  Un nouveau secrétariat est en cours de fabrication, intégré le plus discrètement mais aussi le plus efficacement possible, au bâtiment.

Pourquoi donc refaire un secrétariat alors qu’il y en a déjà un en face ?

Maintenir une église ouverte est le signe d’une paroisse vivante, est le signe qu’en franchissant un simple pas de porte, on peut retrouver, ne fut ce que quelques moments, le souffle du Christ vivant en nos cœurs.

Visite d’un monde à un autre, passer en quelques pas du Monde au Royaume, du bruit de la circulation à la vibration silencieuse de ces pierres qui ont accueilli et exaucé tant de prières.

Nos évêques ont souligné à maintes reprises la nécessité d’ouvrir nos lieux de culte, de laisser à tous ceux qui passent la chance de recevoir une petite étincelle de Dieu en rentrant simplement quelques instants dans son église.

 

C’est le sens de ce que nous construisons à
ND du Rosaire : laisser l’église ouverte, le plus possible.

Malheureusement, une église ouverte sans surveillance, c’est aussi la porte ouverte à des dégradations.  Il faut une surveillance….

S’il nous faut ouvrir nos cœurs, et donc notre église, à celui qui passe, il faut aussi éviter que certains ne s’égarent en abîmant notre lieu de culte, causant préjudice injuste à tous ceux qui chérissent ce lieu.

« On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau » nous dit Jésus dans Mathieu.

On ne construit pas non plus une église pour la laisser fermée …

 Bien sûr nous aurons tous à soutenir notre ami Alain qui a accepté le challenge de trouver dans ce nouveau lieu, cette nouvelle fonction, un sens mais aussi une responsabilité supplémentaire à son action.

Un beau moyen de l’encourager, c’est peut-être d’accueillir notre église ouverte comme la première pierre de quelque chose que nous allons construire résolument tous ensemble.